Tout savoir sur la Bourse de Bruxelles

Formation en bourseSi vous projetez d’investir en Bourse, il vous faudra savoir ce qu’est la Bourse de Bruxelles. En 1989, cette dernière a lancé le premier système électronique de négociation permettant la rencontre des ordres d’achat et de vente.

Au départ, ce système concernait uniquement le marché à terme et seulement certaines actions : GIB, Solvay, Tractebel ont été les premières à en bénéficier. Au fil du temps, il s’est étendu à toutes les actions cotées sur le marché à terme puis au marché au comptant en 1996. A partir de ce moment, la Bourse a perdu son rôle de lieu de rencontre entre les agents de change.

Dans cet article, je vais expliquer le fonctionnement de la Bourse de Bruxelles et de son indice de référence, le BEL 20.

Il est important d’avoir de bonnes bases avant de se lancer sur les marchés boursiers. Même si ce domaine est accessible à tous, il est impératif de bien comprendre comment est organisé chaque marché. Vous devez également savoir qu’Euronext Bruxelles a récemment prix plusieurs mesures pour se rendre plus attrayantes aux yeux des PME.

La Bourse de Bruxelles se compose de trois marchés

Bourse de Bruxelles

Bourse de Bruxelles

Le marché le plus connu qui compose la Bourse de Bruxelles est le marché principal Euronext où sont cotées les sociétés qui répondent aux critères d’admission. On y trouve aussi les sociétés du BEL 20.

Pour les entreprises de plus petite taille et qui ne disposent pas d’importants moyens financiers ou qui ne respectent pas les critères d’admission, il existe deux autres marchés : le Marché Libre non réglementé et Alternext.

Pour accompagner la croissance des entreprises, Euronext a annoncé en 2017 le lancement de plusieurs mesures innovantes. En effet, le Marché Libre s’appelle aujourd’hui Euronext Access et permet aux entreprises qui le souhaitent de bénéficier d’un accès simplifié à la Bourse.

L’opérateur souhaitait permettre aux entreprises et startups en croissance de se développer en intégrant le marché boursier. Il a donc annoncé la création du compartiment Euronext Access+ accessible sous plusieurs conditions. Pour être admise, une entreprise doit notamment disposer au minimum des comptes annuels des deux années précédentes, détenir un capital flottant d’au moins un million d’euros et s’engager à communiquer régulièrement avec le marché.

Alternext a changé de nom et s’appelle maintenant Euronext Growth. Ce dernier s’adresse aux valeurs moyennes et prévoit des règles de cotation adaptées aux spécificités des PME. Le marché principal Euronext avec ses compartiments A, B et C est toutefois resté inchangé.

Autre nouveauté : jusqu’à récemment, la Bourse de Bruxelles fonctionnait grâce à plusieurs systèmes de négociation d’actions : le fixing subdivisé en single fixing et double fixing, le continu.

Le marché continu concerne les actions les plus liquides, qui peuvent être achetées et vendues à tout moment pendant les heures d’ouverture du marché. Le prix s’équilibre donc systématiquement en fonction de l’offre et de la demande.

La cotation au fixing est quant à elle réservée aux actions moins liquides. Jusqu’à récemment, ces dernières pouvaient être négociées une fois par jour (single fixing) ou deux fois par jour (double fixing). En juin 2017, le système du single fixing a été supprimé ce qui a contribué à augmenter la liquidité de ce marché.

BEL 20

Le BEL 20, principal indice boursier national de la Bourse de Bruxelles

Edité par la société Euronext Bruxelles, le BEL 20 représente l’indice de référence sur le marché belge.

Il est composé des 20 valeurs les plus représentatives de la place financière de Bruxelles et permet aux investisseurs de disposer de toutes les données nécessaires pour connaître l’évolution de l’économie du pays.

Cet indice est revu le troisième vendredi de mars. Les sociétés sélectionnées doivent être représentatives du marché belge et détenir au moins 15 % de capital flottant.

Des produits financiers dérivés comme le tracker « BEL 20 Master Unit » sont adossés à cet indice.

Aujourd’hui, le BEL 20 se compose aussi de multinationales étrangères dont au moins 20 % du chiffre d’affaires est réalisé en Belgique. Il s’agit par exemple d’Aperam au Luxembourg, d’Engie en France et ING aux Pays-Bas.

Pour en savoir davantage, n’hésitez pas à suivre une formation en bourse sur Bourse101. Que vous soyez débutant ou plus expérimenté, vous pourrez acquérir des connaissances utiles et les mettre en pratique directement pour accroître vos profits. Bourse101 s’adresse à tous les profils.